Documents: Special Interest: Orchids:

Le paphiopedilum:

une orchidée pas comme les autres
by Larry Hodgson
by Larry Hodgson

email: horticom@horticom.ca

Larry Hodgson has given hundreds of lectures on gardening throughout Canada and the United States.

All the lectures are given with Larry's typical touch of humor and are fully illustrated with beautiful color slides.

They are either in English or French, according to your needs.

Larry is also Regional Director of the Garden Writers Association and has written many books.


December 9, 2007

Dans le firmament des orchidées brillent de nombreuses étoiles, mais une de mes préférences va à une plante toute simple, très différente des autres: le paphiopedilum.

Cette orchidée n'a rien des orchidées habituelles des collectionneurs: pas de gros pseudobulbes, pas de longues racines aériennes, pas de grappes d'innombrables fleurs multicolores, pas de croissance aérienne débordante à essayer de retenir. Le charme du paphiopedilum est plus discret. Ses feuilles linéaires poussent en petites touffes, un peu comme une mini-hémérocalle, et sont souvent marbrées vert pâle et vert foncé, ce qui fait qu'il demeure décoratif même en dehors de sa saison de floraison. Quoi? Une orchidée qui est jolie même sans fleurs! Voilà une caractéristique plutôt inhabituelle dans cette famille réputée pour ses belles fleurs... et ses feuilles pas présentables!

Pourtant, c'est pour ses fleurs qu'on cultive le paphiopedilum... et quelle floraison! Les fleurs, généralement uniques, mais parfois multiples, ont une allure pas tout à fait de ce monde, comme si la plante venait tout juste de débarquer d'une soucoupe volante. De texture lisse et très épaisses, presque comme du cuir verni, les fleurs sont composées d'une poche profonde (le labelle) à deux pétales latéraux parfois arrondis, parfois pointus, et d'un gros sépale dorsal formant une sorte de capuchon. Il existe également un sépale inférieur (en fait, deux sépales soudés) derrière la fleur, mais il est peu visible. C'est une allure tout à fait originale chez les orchidées où l'on est habitué à voir un arrangement de deux groupes: trois pétales sur un fond de trois sépales, alors que, au premier coup d'oeil, le paphiopedilum semble n'avoir qu'un seul groupe de quatre.

La couleur des fleurs aussi nous saisit: presque aucun des blancs, rouges, roses, jaunes, violets et orange si vifs des autres orchidées. Le paphiopedilum, en général, préfère des couleurs sombres, des couleurs de "terre": vert foncé, brun, prune, marron, etc., allégées parfois d'un peu de crème ou de jaune. De plus, les fleurs sont souvent curieusement striées, marbrées ou picotées. Non, le paphiopedilum n'est pas une orchidée comme les autres.

On trouve un pendant de cette forme originale chez les orchidées sauvages de chez nous: le sabot de la vierge (Cypripedium). Il s'agit d'un très proche parent des paphiopedilums qui partage la même forme de fleur. Par contre, alors que la floraison de nos sabots de la vierge est spectaculaire, mais éphémère, celle des paphiopedilums est spectaculaire... et durable! En effet, quand votre paphio (comme ses admirateurs l'appellent) fait une fleur, vous êtes presque assuré qu'elle durera un bon trois mois!

Une culture facile

Peut-être que la chose la plus surprenante chez le paphio est qu'il est de culture facile, réellement facile. Il n'exige pas de conditions de cultures compliquées, pas d'humidité écrasante, pas de températures hivernale à faire geler toute la maisonnée. En fait, le paphio aime un éclairage relativement faible (fenêtre orientée à l'est ou au nord) et des températures normales de maison. Comme bien des orchidées, il aime que la température nocturne soit inférieure à la température diurne, mais cela va de soi s'il est placé sur le rebord d'une fenêtre: on n'a pas besoin de s'en occuper. Si votre pièce est plutôt fraîche, il vous faut savoir qu'il y a deux catégories de paphios: ceux qui ont un feuillage bicolore et qui aiment une chaleur relative à l'année; ceux qui ont un feuillage tout vert et pouvant tolérer plus de fraîcheur. En général, un petit surplus d'humidité de l'air sera bénéfique au paphio: l'utilisation d'un humidificateur lui fera alors le plus grand bien.

Parlons maintenant du terreau (et c'est un sujet qui fait couler beaucoup d'encre chez les orchidophiles). Le paphio, là aussi, fait classe à part: les substrats habituels des orchidées, très aérés pour des plantes très aériennes, ne conviennent pas à cette plante plutôt terrestre. Choisissez plutôt un terreau qui ressemble un peu à un terreau pour plantes d'intérieur, mais un peu plus léger. Pourquoi ne pas acheter un petit sac de substrat pour paphiopedilums en même temps que votre paphio? Comme cela vous ne serez pas pris au dépourvu lorsque viendra le temps de procéder à son empotage annuel.

Pour ce qui est des arrosages, on les fait de façon à garder le paphio un peu plus humide que les autres orchidées: autrement dit, comme pour n'importe quelle plante d'intérieur normale, quoi! Également, un peu d'engrais peut s'ajouter aux arrosages durant la saison de croissance estivale, mais pas trop. Engrais pour orchidées, engrais pour violettes africaines, engrais pour vivaces: à vous de décider de ce que vous lui donnerez, car le paphio, lui, ne sait pas lire.

À quand la floraison?

Différents paphios fleurissent à différentes périodes, mais c'est surtout de l'automne au printemps que survient la floraison: relativement peu fleurissent durant les chaleurs de l'été (nettement la période où le paphio est le moins à l'aise). Un conseil: achetez-en un qui est en fleurs à la période de floraison qui vous convient le plus: il refleurira fidèlement à environ la même période à tous les ans. L'autre avantage d'acheter votre paphio en fleurs (à part du fait que vous connaîtrez tout de suite sa couleur) est que vous saurez qu'il est en âge de fleurir. À moins d'être très patient, oubliez les jeunes plants, car il peut leur falloir de cinq à sept ans avant de produire une première fleur.

Évidemment, les vendeurs d'orchidées ne courent pas les rues, et les vendeurs de paphios encore moins. Je vous suggère de contacter la société d'orchidophiles la plus proche de chez vous pour avoir quelques suggestions.

  • New Eden
  • Kids Garden
  • Plant a Row Grow a Row